ÉCONOMIE
Publié le 13/03/2015
"économie russe face aux sanctions", conférence de Jacques Sapir


12
mar 2015

L'économiste Jacques Sapir, directeur de recherches à l'EHESS, a été l'invité du Dialogue Franco-Russe le 12 mars 2015 pour faire le point sur la situation économique et financière en Russie.

Dans la première partie de son intervention, Jacques Sapir a présenté le régime des sanctions, son impact sur l'économie de la Russie ainsi que la crise du rouble de décembre 2014. Son appréciation générale est que seules les sanctions financières ont eu un réel impact. Las autres sanctions ont provoqué un mouvement d'adaptation de l'économie qui risque d'ailleurs, de devenir irréversible avec le temps.

Il a critiqué la réaction de la banque centrale de Russie qui a préféré un augmentation des taux à un encadrement des mouvements de capitaux pour contrer la spéculation contre le rouble. A son avis, l'encadrement qui n'est pas sans poser de problèmes évidemment aurait eu un résultat bien meilleur, compte tenu de l'état de l'administration économique du pays.

En conséquence, l'économie de la Russie devrait se contracter de deux et demi a trois pour cent en 2015. En 2016, la croissance pourrait être plus modeste que prévue à un ou un et demi pour cent au lieu des trois à cinq pour cent envisagés précédemment. Questionné sur les sources de croissances existant en Russie, il a mentionné :

- Première source de croissance, les gains de productivité.
- Deuxième source, la consommation intérieure.
- Troisième source, les investissements.
- Quatrième source, la construction.

Tout ceci fait quatre sources de développement très importantes et qui devraient assurer à la Russie un développement pour les vingt prochaines années.

Le vrai défi des autorités russes sera de faire évoluer leur système de financement qui est bien adapté à l'industrie traditionnelle et à l'industrie des matières premières, mais qui n'est pas du tout adapté au développement des PME/PMI innovantes.

 DSCN0711 3s