18
jan 2016
press breve

Presse

Traduction de l'article du journal russe Kommersant du 18/01/2016

Vladimir Iakounine emprunte la voie internationale

Il s'est entretenu avec le président de son nouveau champ d'action

Selon «Kommersant», le président Vladimir Poutine a rencontré la semaine dernière l'ex-chef du RJD Vladimir Iakounine. D'après les informations du journal, ils se sont entretenus de l'activité des ONG qui analysent la situation dans le monde et élaborent des scenarios pour prévenir les conflits internationaux. D'ici le milieu de l'année 2016, Vladimir Iakounine envisage d'ouvrir un centre d’étude et d’analyse, qui mène déjà une activité de recherche. Les politologues estiment qu'il y a une demande pour une telle structure.

C'est une source proche de l'administration du président qui a révélé cette rencontre, la semaine dernière, entre Vladimir Poutine et Vladimir Iakounine, ex-directeur du RJD, chef du conseil de tutelle du Fonds Andreï Pervozvanny, président-fondateur du forum public mondial «Dialogue des Civilisations». L'information a été confirmée par l'attaché de presse adjoint du président, Youri Sviridov. Le représentant officiel de Vladimir Iakounine a également confirmé que l'ex-président du RJD avait rencontré le chef de l'état. Vladimir Poutine et Vladimir Iakounine ont parlé de l'activité des ONG internationales indépendantes qui analysent les conflits entre les états. Le correspondant du «Kommersant» révèle que M. Iakounine a informé le président de son activité d'expertise scientifique dans le domaine de l'abaissement des tensions dans le monde ; il lui a notamment fait part de ses idées et de ses conclusions d'expert quant à la prévention de l'escalade des antagonismes entre états et leur déclenchement à grande échelle.

Vladimir Iakounine, ayant quitté le poste de chef du RJD en août 2015 et ayant refusé une nomination annoncée comme membre du Conseil de la Fédération de l'oblast de Kaliningrad, avait déjà déclaré qu'il voulait se concentrer sur son activité d'expertise scientifique dans le domaine des relations internationales. Il crée à présent un centre d’étude et d’analyse qui fera des propositions pour réduire les tensions dans le monde. Vladimir Iakounine a dit au journal que son nouveau projet ferait écho au «Dialogue des Civilisations», qui fonctionne déjà, et avec d'autres projet sociaux, dans la mesure où – «si l'on regarde globalement» – lui aussi sert «la cause de la paix». Le centre sera inauguré au milieu de 2016, mais le travail d’expert a déjà commencé. Le 29 janvier M. Yakounine fera un exposé à la conférence scientifique internationale «Problèmes de stabilité des systèmes politiques du monde moderne» de Saint-Pétersbourg sur le thème «Stabilité des systèmes politiques modernes dans les conditions de crise mondiale».

«La direction essentielle du travail de Vladimir Poutine sera maintenant la construction d'une nouvelle architecture des relations internationales, note le politologue Grigori Dobromelov. Il n'y a actuellement aucun think tank qui s'occupe de thématique internationale, il existe une demande pour qu'on en crée un». Cette thématique intéresse Vladimir Yakounine et lui tient à cœur, estime le politologue ; et étant proche du président, il lui a fait part de ses idées. «Vraisemblablement Poutine lui a donné carte blanche pour la formation de ce centre d'analyse, estime M. Dobromelov. Yakounine a tout à fait le profil de responsable du nouveau centre et il a l'occasion de rendre compte régulièrement au président de la mise en œuvre de la politique extérieure russe.» Le politologue pense que de cette façon, le rôle de V. Yakounine dans le système politique sera plus important que s'il avait reçu une quelconque nomination formelle.

«Poutine a intérêt à ce que Iakounine soit occupé et à ce que ce travail lui plaise, estime le politologue Mikhaïl Vinogradov, remarquant que Vladimir Iakounine aime ce travail d'expert au niveau international. Il a d'ailleurs reconnu qu'on manque en Russie de centres d'analyses spécialisés dans la géopolitique. Il n'a pas exclu que les dossiers du centre que s'apprête à créer Vladimir Iakounine soient réclamés par le pouvoir, «si cette nouvelle structure ne publie pas des dossiers dont les conclusions démontrent une évidence».
Serguéi Goriashko

Source originale : http://www.kommersant.ru/doc/2895170